6 Héros méconnus à rechercher dans votre multivitamine 6 Héros méconnus à rechercher dans votre multivitamine

6 « Héros méconnus » à rechercher dans votre multivitamine

Les gens prennent des multivitamines pour de nombreuses raisons, mais une motivation principale est de combler les lacunes là où le régime alimentaire fait défaut, ou bien l'organisme ne peut pas absorber les nutriments nécessaires. 

Vous avez probablement l’habitude d’entendre parler de nutriments populaires comme la vitamine C, la vitamine D, le calcium, le fer ou le magnésium, et ce, pour une bonne raison. Ces vitamines et minéraux sont essentiels et jouent un rôle majeur dans la santé globale de l’organisme. Mais d'autres nutriments reçoivent beaucoup moins de pression et sont tout aussi essentiels pour soutenir votre santé et fonctionner de manière optimale. 

Chacun de ces nutriments mérite de multiples articles (ou même des livres) sur comment et pourquoi votre corps en a besoin. Pour l'instant, cet article vous donnera un aperçu de ces héros méconnus des nutriments (sans ordre particulier) et vous expliquera pourquoi vous devriez vérifier pour vous assurer qu'ils figurent sur votre étiquette multivitamines.

1. Vitamine A

Si on vous a déjà dit de manger plus de carottes pour soutenir votre vision, c'est à cause de la vitamine A. La vitamine A fait référence à un groupe de composés chimiques liposolubles (c'est-à-dire que vous stockez l'excès dans le tissu adipeux) qui comprennent des formes telles que :1

  • Rétinol
  • Rétinaldéhyde
  • Acide rétinoïque
  • Caroténoïdes comme bêta-carotène

L’une des raisons pour lesquelles la vitamine A favorise la santé oculaire est qu’elle est utilisée pour fabriquer de la rhodopsine. La rhodopsine est un pigment nécessaire à la perception de la lumière.1 Les caroténoïdes ont également une activité antioxydante qui peut aider à soutenir la réduction du stress oxydatif dans les yeux.1


Le stress oxydatif résulte d’un déséquilibre des radicaux libres qui lèsent les tissus. Les antioxydants aident l’organisme à éliminer les radicaux libres, de sorte que la vitamine A peut favoriser la croissance et la survie des cellules oculaires en réduisant l’impact des lésions provoquées par les radicaux libres.1


C’est aussi un nutriment essentiel pour maintenir la santé de la peau, où il aide à réguler la croissance et la différenciation cellulaires dans la couche externe. La vitamine A peut également être nécessaire à une réponse du système immunitaire en bonne santé.1


Les sources alimentaires de vitamine A peuvent contenir de la vitamine A préformée (rétinol et esters de rétinyle) ou de la vitamine A proformée (bêta-carotène, alpha-carotène, gamma-carotène et bêta-cryptoxanthine) :1

  • Les sources animales comme le foie, les produits laitiers, les œufs et le poisson contiennent la vitamine A préformée, ce qui signifie qu'elle est sous une forme prête à être absorbée.
  • Les sources végétales comme le céleri, les légumes-feuilles, les patates douces, les carottes, le poivron ou les tomates contiennent de la provitamine A, qui doit être convertie en vitamine A dans vos intestins.2

Bien que la vitamine A soit présente dans les aliments, certaines personnes ont besoin d'un supplément pendant la grossesse, l'enfance ou celles qui ont des problèmes de santé qui affectent l'absorption intestinale.1 Une multivitamine contenant de la vitamine A peut être utile dans ces situations.
 

2. Vitamine E

Comme la vitamine A, la vitamine E désigne un groupe de vitamines liposolubles ayant une activité antioxydante. La vitamine E joue également un rôle dans la signalisation cellulaire et le métabolisme.3


La vitamine E est le principal antioxydant présent dans les membranes mitochondriales. Les mitochondries sont les producteurs d'énergie de vos cellules, mais elles créent également des espèces réactives de l'oxygène (radicaux libres) comme sous-produit. En tant qu’antioxydant, la vitamine E peut aider à protéger les mitochondries (ainsi que les lipides, les protéines et l’ADN) des lésions oxydatives.4


Bien que la vitamine E soit présente dans les noix et les graines, certaines recherches suggèrent que les personnes peuvent ne pas en avoir assez de leur alimentation. Cependant, les huiles végétales sont une autre source de vitamine E, de sorte que ces études peuvent ne pas considérer que les personnes cuisinent avec ces huiles quotidiennement.5

Les personnes qui suivent un régime pauvre en graisses peuvent également avoir besoin d’une supplémentation supplémentaire, car la vitamine E est principalement présente dans les aliments contenant des graisses.

3. Biotine

La biotine est une vitamine B soluble dans l'eau (c'est-à-dire que vous excrétez tout excès dans l'urine), nécessaire au métabolisme normal des graisses, des sucres et des protéines. En d'autres termes, une fois que vous avez digéré votre nourriture, des niveaux adéquats de biotine sont nécessaires pour convertir ces nutriments en énergie à utiliser ou à stocker dans le corps.6


En tant que cofacteur (une substance qui aide une autre protéine à faire son travail), la biotine aide à fabriquer les enzymes nécessaires au métabolisme et contribue aux fonctions psychologiques et du système nerveux. Vous avez également besoin de biotine adéquate pour maintenir des cheveux et une peau sains.6


Les sources alimentaires de biotine comprennent les viandes d’organes, les œufs, le poisson, la viande, les graines, les noix et certains légumes (comme les patates douces), de sorte que de nombreuses personnes en consomment suffisamment. Cependant, les besoins augmentent à certains stades de la vie, comme la grossesse, et les personnes atteintes d’affections ayant un impact sur la digestion peuvent également en avoir besoin davantage.7

4. Vitamine B2 (Riboflavine)

Une autre vitamine B hydrosoluble, la riboflavine, contribue à la production d'énergie cellulaire et au métabolisme en agissant comme cofacteur des enzymes (comme la biotine). Il est également nécessaire au fonctionnement normal du système nerveux et favorise l'absorption du fer.8  
 

Le fer est un minéral nécessaire pour créer l’hémoglobine, la protéine des globules rouges qui transporte l’oxygène dans l’organisme, et la riboflavine peut aider à maintenir des taux de fer sains.9
 

Les sources de riboflavine comprennent les œufs, les abats (reins et foie), les viandes maigres, les noix, les graines et le lait.10 Les végétaliens ou les végétariens qui limitent les produits animaux peuvent avoir besoin d'une supplémentation en riboflavine pour en obtenir suffisamment. Les besoins augmentent également avec la grossesse et l'allaitement, un supplément est donc souvent recommandé.8

5. Vitamine B3 (Niacine)

La vitamine B3 se réfère à deux formes :

  • Niacine (acide nicotinique)
  • Niacinamide (nicotinamide)

La niacine est convertie en nicotinamide adénine dinucléotide (NAD) ou nicotinamide adénine dinucléotide phosphate (NADP).11  Ces coenzymes sont nécessaires pour plus de 400 processus corporels, y compris la production d'énergie cellulaire (conversion de la nourriture que vous mangez en énergie pour le corps), et soutiennent le métabolisme énergétique qui réduit la fatigue et la fatigue.12 Comme les autres vitamines B, la niacine est également nécessaire à la santé du cerveau et du système nerveux.13


Le niacine se trouve dans les céréales enrichies, la viande, les fruits de mer, les noix, les produits laitiers et les légumineuses.14 Les taux cellulaires de NA diminuent avec l'âge, de sorte que la supplémentation peut être utile lorsque vous vieillissez.15  La niacine est absorbée dans l'intestin grêle, de sorte qu'un intestin sain est également nécessaire pour des niveaux optimaux.

6. Vitamine B5 (Acide Pantothénique)

La vitamine B5 est essentielle au métabolisme, car elle aide à transformer les aliments en énergie. Il est également nécessaire de produire des hormones stéroïdes.16 Des études montrent également que les performances mentales saines dépendent de quantités adéquates de cette vitamine car elle aide à produire les neurotransmetteurs nécessaires au cerveau.17


La vitamine B5 est présente dans de nombreux aliments, notamment le poulet, le jaune d'œuf de bœuf, le brocoli, les légumes-racines et les céréales complètes.18 Bien que la nourriture reste la principale source d'acide pantothénique dans l'alimentation, ceux qui n'en tirent pas assez de leur nourriture peuvent devoir compléter par B5. 

La Ligne de base sur les nutriments dans votre multivitamine


Une multivitamine de qualité contient tous les nutriments ci-dessus, ainsi que les vitamines les plus connues comme la vitamine C et B12. Consultez l'étiquette de la valeur nutritive sur votre produit pour obtenir la liste complète des ingrédients.


Ces six vitamines sont essentielles à la production d'énergie, au métabolisme cellulaire, aux cellules saines et à bien d'autres choses encore. Avec des niveaux adéquats de ces micronutriments, vous pouvez soutenir votre santé.

 

 

Caitlin Beale, MS, RDN est diététiste agréée et rédactrice en santé indépendante. Elle possède une maîtrise en nutrition et plus de dix ans d'expérience en tant que diététiste agréée.

 

+Les opinions exprimées dans cet article sont celles des auteurs. Ils ne reflètent pas les opinions ou les points de vue de Pure Encapsulations®
 


1. Carazo A, Macáková K, Matoušová K, Krčmová LK, Protti M, Mladěnka P. Vitamine A Mise à jour : formes, sources, cinétique, détection, fonction, déficience, usage thérapeutique et toxicité. Nutriments. 2021;13(5):1703. Publié 2021 le 18 mai. doi:10.3390/nu13051703
2. Reboul E. Absorption de la vitamine A et des caroténoïdes par l'entérocyte : focalisation sur les protéines de transport. Nutriments. 2013;5(9):3563-3581. Publié 2013 sept 12. doi:10.3390/nu5093563
3. Sen CK, Khanna S, Roy S. Tocotrienols : Vitamine E au-delà des tocophérols. Life Sci. 2006 ; 78(18):2088-2098. doi:10.1016/j.lfs.2005.12.001
4. Napolitano G, Fasciolo G, Di Meo S, Venditti P. Nutrients. 2019;11(12):2900. Publié le 1 décembre 2019. doi:10.3390/nu11122900
5. Gao X, Wilde PE, Lichtenstein AH, Bermudez OI, Tucker KL. La quantité maximale d'apport alimentaire en alpha-tocophérol chez les adultes américains (NHANES 2001-2002). J Nutr. 2006;136(4):1021-1026. doi:10.1093/jn/136.4.1021
6. Pacheco-Alvarez D, Solórzano-Vargas RS, Del Río AL. La biotine dans le métabolisme et sa relation avec la maladie humaine. Arch Med Res. 2002;33(5):439-447. doi:10.1016/s0188-4409(02)00399-5
7. Il A Dit HM. Biotine : aspects biochimiques, physiologiques et cliniques. Sous-Cellule Biochem. 2012;56:1-19. doi:10.1007/978-94-007-2199-9_1
8. Thakur K, Tomar SK, Singh AK, Mandal S, Arora S. Riboflavin and health : A review of Recent human research. Crit Rev Food Sci Nutr. 2017;57(17):3650-3660. doi:10.1080/10408398.2016.1145104
9. Powers HJ, Hill MH, Mushtaq S, Dainty JR, Majsak-Newman G, Williams EA. Corriger une carence marginale en riboflavine améliore le statut hématologique chez les jeunes femmes au Royaume-Uni (RIBOFEM). Je suis Clin Nutr. 2011;93(6):1274-1284. doi:10.3945/ajcn.110.008409
10. Résultats de la recherche dans Fooddata Central. FoodData Central. (s.d.). Extrait le 16 février 2023 de https://fdc.nal.usda.gov/fdc-app.html#/?component=1167 
11. Gasperi V, Sibilano M, Savini I, Catani MV. Niacine dans le système nerveux central : une mise à jour des aspects biologiques et des applications cliniques. Int J Mol Sci. 2019;20(4):974. Publié 23 février 2019. doi:10.3390/ijms20040974
12. Sauve A. NAD+ et vitamine B3 : du métabolisme aux thérapies. J Pharmacol Exp Ther. 2008 ; 324(3):883-893. doi:10.1124/jpet.107.120758
13. Qin B, Xun P, Jacobs DR Jr, et coll. La prise de niacine, de folate, de vitamine B-6 et de vitamine B-12 chez le jeune adulte et les fonctions cognitives à mi-vie : l'étude CARDIA (Coronary Artery Risk Development in Young Adults). Je suis Clin Nutr. 2017;106(4):1032-1040. doi:10.3945/ajcn.117.157834
14. Résultats de la recherche dans Fooddata Central. FoodData Central. (s.d.). Extrait le 16 février 2023 de https://fdc.nal.usda.gov/fdc-app.html#/?component=1167 
15. McReynolds MR, Chellappa K, Baur JA. NAD+ déclin lié à l’âge [publié en ligne avant l’impression, 2020 fév 22]. Exp Gerontol. 2020;134:110888. doi:10.1016/j.exger.2020.110888
16. Evans M, Rumberger JA, Azumano I, Napolitano JJ, Citrolo D, Kamiya T. Vasc Health Risk Manager. 2014;10:89-100. Publié 27 février 2014. doi:10.2147/VHRM.S57116
17. Kennedy DO. Vitamines B et le cerveau : mécanismes, dose et efficacité - Examen. Nutriments. 2016;8(2):68. Publié 27 janvier 2016. doi:10.3390/nu8020068
18. Comité permanent de l'Institute of Medicine (États-Unis) sur l'évaluation scientifique des apports nutritionnels de référence et son Panel sur le folate, les autres vitamines B et la choline. Apports nutritionnels de référence pour la thiamine, la riboflavine, la niacine, la vitamine B6, le folate, la vitamine B12, l'acide pantothénique, la biotine et la choline. Washington (DC) : National Academies Press (États-Unis); 1998.